eCH-0089 eHealth_Formats d'echange electronique copie

Version 2, Etat Approuvé, Publié le 15.06.2018

Pour le patient, un traitement implique en règle générale de se rendre dans plusieurs institu-tions, parfois nombreuses. Les documents médicaux échangés au cours de ce parcours mé-dical sont eux aussi nombreux. La gestion isolée des systèmes d’information est synonyme non seulement de redondances dans les saisies effectuées, de ruptures de média et d’autres phénomènes concomitants négatifs, mais aussi et surtout de surcroît de travail inutile pour le personnel. Le format papier reste encore très répandu et le patient doit souvent s’improviser coursier.
Les moyens aujourd’hui offerts par les technologies de l’information et de la communication (TIC ou ICT en anglais) devraient permettre de nettes améliorations.
Exemples:
• Distribution automatique des documents sur la base des destinataires mentionnés dans l’entête
• Traitement électronique des données d’utilisateur
• Les systèmes d’information émetteurs peuvent générer automatiquement les conte-nus à partir de leur base de données
• Les systèmes d’information destinataires peuvent mettre automatiquement à jour leur base de données à partir des documents reçus par voie électronique
• Les alertes ou workflows peuvent être initialisés en cas de besoin
L’application des normes en vigueur se justifie par des considérations d’homogénéité et de pertinence économique dans le recours à l’échange électronique de documents médicaux. Il est ainsi possible de s’assurer que plusieurs organisations et systèmes, autonomes en soi, sont bien en mesure de communiquer entre eux sans se concerter au préalable.
C’est précisément dans cette optique qu’a été établie la spécification CDA-CH, qui a vocation à servir d’instrument en vue d’une interopérabilité accrue entre les prestataires de service du secteur de la santé en Suisse. La CDA-CH V2 (2017) garantit la conformité avec les normes eCH pour l’adresse postale et les données personnelles, ainsi qu’avec la LDEP (annexe 3: Métadonnées et annexe 4: Formats d’échange).
L’on s’assure de la sorte que les documents CDA-CH V2 peuvent être intégrés de façon op-timale aux processus associés au dossier électronique du patient (DEP). L’utilisation dans le DEP n’est cependant que l’un des nombreux scénarios d’utilisation de la CDA-CH V2. La CDA-CH V2 peut être et est utilisée aussi dans un contexte autre que celui du DEP.

RFCs (Request of Changes)

Catégorie

Norme

Sections spécialisées

eHealth

Thèmes

  • Santé